lundi 23 octobre 2017 | plan du site | contact |
Accueil

> Patrimoine > Quartiers d'antan > Le hameau de Châteauneuf

Le hameau de Châteauneuf

► Extrait cadastral

Retrouvez l'article original paru dans le JPM N°.32 - avril 2005.



Le fief de Châteauneuf comprenait le hameau et l'église de Saint-Martin-de-Châteauneuf. Celle-ci datait du XIIème siècle, construite vers 1100. Lorsque Richard Coeur de Lion fit construire le château de Boutavent sur une île de la Seine, dite île de la Tour, entre Bouafles et Tosny, fort de protection avancée du Château Gaillard, Philippe Auguste construisit, à Port-Mort territoire anglais dont il avait pris possession, un petit fort élevé et nommé Châteauneuf. Il avait fait aussi construire dans l'île aux boeufs, côté français, un fort dont on peut encore voir des traces de soubassement.

Le fort de Châteauneuf reposait sur la pointe de la Roque et nous pouvons encore deviner des parties des murs. Sous ce fort était construite l'église Saint-Martin. Cette église, en mai 1200, fut le théâtre d'un événement historique, la célébration du mariage de Blanche de Castille avec le futur roi Louis VIII, fils de Philippe Auguste.

En mars 1319 Philippe le Long Sieur de Châteauneuf céda aux religieux de Mortemer tout ce qu'il possédait dans la vallée de Port-Mort, ainsi que le passage de la Garenne (bac), vous pouvez voir sur l'extrait du vieux cadastre au bout de la ruelle Maillot la guérite du passeur. Ce fief relevait toujours de l'Abbaye de Mortemer au XVIIIème siècle.

En ce qui concerne les chemins et les routes peu de chose ont changé. On peut noter la déviation de la route de Vernon aux Andelys, dont un morceau est devenu la rue de la vieille côte.

La ruelle du four a disparu, devenue privée.
Le chemin de la Ravine a pris le nom de rue du Château.
La rue de Châteauneuf s'est agrandie jusqu'au carrefour de la Grande Rue et a vu la disparition du pont qui reliait le parc du château au jardin potager des châtelains.

Disparu aussi, le port à marchandises du Passage de Pormort à Notre Dame de la Garenne, situé le long de la Seine à droite au bout de la ruelle Maillot.
Pour la curiosité, la propriété à l'angle de la rue de Châteauneuf, maison de la famille Alland, était à l'époque une boulangerie et une auberge.
Sur ce vieux cadastre beaucoup retrouveront leur maison actuelle ou morceau de celle-ci et certains y retrouveront peut-être le nom de leurs ancêtres : Hagneaux, Quesnay, Lohy, Fauquet...

Christian LORDI