lundi 23 octobre 2017 | plan du site | contact |
Accueil

> Patrimoine > Quartiers d'antan > Le hameau de la Roque

Le hameau de la Roque

► Extrait cadastral

Retrouvez l'article original paru dans le JPM N°.39 - janvier 2007.


Ce petit hameau de notre commune, à l'écart de celui-ci, a presque l'aspect d'un petit village, surtout si nous nous transportons dans le temps à l'époque où cet hameau était encore attaché à l'église de Saint-Martin de Châteauneuf.
Ce hameau était dominé par le château médiéval et la butte. Sous cette butte du château une partie du hameau porte le nom de « Sous le Moulin ou Fossés du Château ». Les vestiges de ce moulin ont été inscrits en 1938 à l'inventaire général du patrimoine culturel (source Mérimée), sa construction est estimée du 17ème siècle.


Le nombre de constructions était comme aujourd'hui restreint.
Sur l'Atlas de la Seigneurie de Port-Mort (circa 1690) nous retrouvons une dizaine de constructions :
- N° 345 maisons d'habitation, masure, pré, enclos et verger, propriété de Marie Christine CARRIÈRE, veuves d'Adrien CARTIER*, laboureur à la Roque.
- N° 346 maison et enclos, propriétaire Pierre BREHANT, vigneron à Châteauneuf ayant pour fermier en ces lieux Augustin POTEL.
- N° 347 maison et masure, propriété de Jean-Paul ANDRIEU, charpentier à la Roque.
- N° 501 maison avec deux chambres, deux étables et une masure appartenant à Sébastien MERCIER, vigneron à la Roque.
- N° 532 maison et jardin, habitée par Jacques Denis BREHANT
- N° 534 église Saint-Martin de Châteauneuf
- N° 545 maison et jardin, usage de Martin HAGNEAUX
- N° 547 maison de Denis MALLE
- N° 550 habitation d'Adrien QUESNAY

Beaucoup de ces maisons existent encore de nos jours. L'église a quant à elle disparu au 19ème siècle, et seule en subsiste une partie de la sacristie qui était creusée dans la roche de la falaise, nous pouvons encore y voir l'emplacement d'un gisant excavé à même le roc.


Nous pouvons nous faire une idée du paysage en fonction des cultures de l'époque :
- Le clos de la Roque était en labours et la propriété de Nicolas ANGOT laboureur à Châteauneuf. Les autres terres labourables étaient situées aux Vormettes et une partie du clos de la Roque aux Chartreux.
- Le reste du clos de la Roque aux Chartreux était planté de vignes, tout comme le clos Boutiller, les Closeaux, le lieu-dit la Ruelle Monsieur, sous la Roquette et une partie des coteaux de « Sous Saint-Martin ».
- Il y avait aussi des jardins et des vergers au lieu dit les Courtillets* Sous Saint-Martin (* petits courtils).
- La ruelle Monsieur a disparu ainsi que le sentier des Vormettes.


Côté Seine, le bras d'eau de la Roque n'existe plus hormis lors des crues et l'Isle de la Roque est aujourd'hui rattachée à la terre ferme. Sur le passage à gué pour Saint-Pierre-la-Garenne, un barrage de régulation a été construit à la fin du XIXe siècle et une micro centrale hydroélectrique implantée à la fin du XXe siècle.

Christian LORDI