mercredi 26 septembre 2018 | plan du site | contact |
Accueil

> Patrimoine > Quartiers d'antan > Le « centre ville »

Le « centre ville »

► Extrait cadastral

Retrouvez l'article original paru dans le JPM N°.40 - avril 2007.


Attardons-nous sur la partie du village qui constitue maintenant le centre de celui-ci : le quartier de la rue de Seine - église - maison du village.
Première constatation, l'emplacement était bien vide vers 1750. Pas d'église, de mairie, d'école et encore moins de maison de village. Pratiquement seule la rue de Seine comportait des constructions. En face quelques constructions sur l'emplacement de l'actuel café et au bord du chemin de la Malmaison (alors nommé chemin de Falaise au Thuit), qui a d'ailleurs, comme vous pouvez le voir, de nos jours changé de tracé. La rue de Falaise s'appelait pour une partie « rue de Malmain » et pour la seconde « ruelles des moulins ». Un chemin (« chemin de Falaise ») traversait la Petite Fosse Jamet, actuelle cours de l'école pour rejoindre la sente aux vieilles ou chemin de l'église. Pour l'anecdote, la propriété rue de Seine - cadastrée 769 - appartenait en 1790 à Jacques Louese qui tenait échoppe de tailleur d'habit et le bâtiment de cette officine existe encore de nos jours au bord de la rue de Seine .

C'est au 19ème siècle que ce quartier va devenir le centre de notre village. Vers 1820 les époux Lescarbote construisent une maison sur la grande rue qui sera racheté par la commune en 1872 pour y installer le bureau postal. Cette maison avait été vendue, en 1830 au Sieur Devesly puis en 1864 aux époux Grape. Comme vous pouvez le voir sur le plan de 1872 annexé à l'acte de vente du bureau de la poste, la mairie-école des garçons a été construite, le tracé chemin de Falaise au Thuit a été légèrement modifié. Il ne passe plus entre les deux maisons situées sur les parcelles 1405 et 1397 qui appartenaient déjà aux aïeuls de Mme Picard. Ces deux maisons ont été rejointes par deux autres, l'ensemble est encore debout aujourd'hui. La place de la maison du village constitue encore un corps de ferme.


L'année 1875 verra la construction de la nouvelle église, suivie après échange de terrains entre le Comte de Graville avec la commune. Une partie des terrains achetés avec le bureau postal sera troquée contre la cours actuelle derrière la poste.


Les deux parcelles cédées par la commune serviront à l'édification de l'école des filles et du presbytère. La commune édifie le bâtiment des sapeurs pompiers, aujourd'hui cabinet d'infirmières. À la fin du siècle apparaît le café - boulangerie « Moulin ».


Au début du 20ème siècle les constructions sur la place du village disparues, la commune rachète cette surface. Après la Seconde Guerre mondiale deux bâtiments sont rachetés et remontés pour en faire un seul au fond de cette place : c'est la naissance de la première salle des fêtes et par la même occasion du « Foyer Rural de Port-Mort ».


Les années cinquante voient le transfert de l'école dans l'ensemble scolaire actuel.


Plus récemment la construction de la maison de village complète le centre. La dernière modification en date fut la transformation du presbytère en mairie en 2004.

Christian LORDI