lundi 10 décembre 2018 | plan du site | contact |
Accueil

> Patrimoine > Curiosités > Vieille tour

La « Vieille Tour » : une seule chose est sûre, il s'agissait d'un moulin à vent.

L'accès au site est strictement interdit au public par arrêté municipal.

Situé en haut de la butte de Châteauneuf, celui-ci est en effet clairement répertorié sur la carte de Cassini N°.25 (Rouen)/6.G. publiée vers 1757. On peut imaginer qu'il faisait partie du fort de Châteauneuf vu qu'il est situé dans l'emprise de celui-ci mais rien n'en atteste. Il est la propriété de particuliers jusqu'au milieu des années 80. Il est alors acheté par la commune.


Sa structure intérieure prouve son ancien état de moulin avec le chemin de roulement en haut d'édifice permettant la rotation du toit. La zone presque parfaitement circulaire au centre de laquelle est située la « tour » laisse imaginer le chemin du timon qui permettait au meunier d'orienter les ailes selon la direction vent. Autre preuve, les entrées diamétralement opposées et positionnées par rapport aux vents dominants qui permettaient au meunier d'accéder au moulin quelle que soit la position des ailes.

La « Vieille Tour » au fil des ans
Déjà en piteux état au début du XXe siècle, la « tour » alors épargnée par la végétation environnante voit dans les décennies suivantes ses alentours être peu à peu envahis par arbustes et buissons. Malgré quelques travaux de consolidation effectués par les anciens propriétaires notamment au niveau des ouvertures supérieures clairement visibles sur la carte postale des années 70, au début des années 2000, la nature a presque repris ses droits. Les plantes agrippées jusqu'en haut de l'édifice ainsi que les herbacées implantées entre les étages et arbustes enracinés dans de haut de la structure la vouent à une ruine certaine.


En 2010 le conseil municipal intègre dans son programme la restauration de cet élément clé du paysage communal et crée un budget annexe afin de gérer les frais entraînés par la sauvegarde du bâtiment. Une première tranche de travaux majeurs visant à consolider entrées et ouvertures est réalisée en 2012. Une deuxième, assurant la consolidation du haut de la structure et prévenant ainsi la dégradation par érosion, sera effectuée en 2014.

Cartes postales