jeudi 16 août 2018 | plan du site | contact |
Accueil

> Forces vives > Auberge

L'Auberge des Pêcheurs


• 122 Grande rue
02 32 52 60 43
auberge-des-pecheurs@orange.fr

• Gérant - accueil au public - service : Raphaël Tricoteaux
• 2 salles indépendantes pouvant accueillir jusqu'à 100 convives
• Cérémonies, banquets, réceptions, cocktails...
• Véranda
• Service en jardin à la belle saison
• Parking accessible aux cars à 50 mètres


Service

• NOUVEAU Midi & Soir du Mardi au Samedi | Midi le Dimanche | Fermé le Dimanche soir et le Lundi

Menus

• Suggestions du Jour | 14,50 € | Midi uniquement les mardi, mercredi, jeudi et vendredi
• Gourmet | 26,50 € | Tous les jours sauf dimanche midi et jours fériés
• Grand Gourmet | 36,50 € | Tous les jours
• Enfant (- 12 ans) | 13,00 € | Tous les jours

• L'Auberge des Pêcheurs vous propose pour vos cérémonies, banquets, réceptions ou repas d'affaire une sélection de « formules tout compris ».




L'avis Michelin 2018

Assiette MICHELIN : une cuisine de qualité. | Standing simple.
« Dans ce petit village proche de la Seine, cette sympathique auberge cultive la tradition avec goût et simplicité, à l'image de cette tête de veau sauce gribiche, raviole de homard sauce Sauternes. A l'arrière, la véranda donne sur la terrasse d'été et le grand jardin clos, arboré et fleuri. ».
MICHELIN Restaurants


Une aventure gagnante depuis plus de 100 ans !

En effet, l'« Auberge de Port-Mort » c'est plus d'un siècle de bonne réputation à faire perdurer ! C'est le challenge qu'à décidé de relever Raphaël Tricoteaux, enfant du village et serveur en salle depuis 30 ans, en août 2016.

L'Auberge des Pêcheurs existe effectivement depuis le début du siècle dernier mais nous ne disposons d'informations concrètes qu'à compter de 1959 lorsque M. & Mme Lefèvre reprennent l'affaire. C'est alors Madame, « Taty », qui gère la cuisine « soignée » et l'accueil tandis que Monsieur, « Bébert », s'occupe de la location de barques, cannes à pêche et autres accessoires aux pêcheurs de la région parisienne qui affectionnent tout particulièrement nos bords de Seine. La réputation de la « cantine des pêcheurs » déjà bien établie se forge alors solidement pendant huit ans et lorsque l'affaire sera reprise, elle est en pleine forme.


Le 1er novembre 1967, lorsque Michel et Marie-Claire Poezevara reprennent l'Auberge, la capacité d'accueil se résume à la petite salle à droite en entrant, soit une vingtaine de couverts, « voir trente, en tassant bien » selon Marie-Claire...
Rapidement, le manque de place se fait sentir, et c'est l'opportunité de pouvoir acquérir la maison et le terrain jouxtant l'Auberge en 1970 qui permet aux Poezevara de « développer » la configuration de l'auberge telle que nous la connaissons aujourd'hui avec sa grande salle, véranda et jardin. Ils œuvreuront sans ménagement pendant 42 ans pour maintenir la réputation transmise, obtenant au passage deux fourchettes au Michelin en 1978.


En 2008, ce sont Olivier et Stéphanie Bicot qui reprennent le flambeau de l'Auberge ainsi que de l'hôtel de la Chaîne d'Or aux Andelys. L'Auberge contribue grandement au rétablissement de la santé de l'hôtel mais constitue une lourde charge de travail qui rend la mise en vente inévitable. Ce sont eux qui feront créer le nouveau logo aussi original que décalé qui orne la façade et les menus depuis 2015. La façade est alors ravalée dans une teinte ocre jaune qui rend le bâtiment immanquable et un grand visuel du jardin apposé sur le portail de la remise.


En août 2016, c'est Raphaël Tricoteaux, chef de rang à l'Auberge de 2009 à 2011, qui reprend finalement les rênes en tant que gérant de ce petit patrimoine communal qu'est l'auberge. Quant à la logistique pas de changement au niveau des habitudes d'approvisionnement : auberge et hôtel continueront à fonctionner main dans la main.